La guerre des talents a commencé

Dans la conclusion de mon livre, j’ai évoqué l’émergence d’une nouvelle culture fondée sur la coopération, l’intelligence collective, la transversalité, … qui rassemble beaucoup de Créatifs Culturels : “Cette culture émergente est liée à l’ère Création – Communication qui fonde une société de l’information, du savoir. Cette culture transcende les âges et favorise les coopérations intellectuelles. Demain, les entreprises, qui n’auront pas su s’adapter à cette culture, auront le plus grand mal à recruter et à fidéliser. La guerre des talents se jouera en partie sur la convergence entre les valeurs attendues par la majorité des personnes et les valeurs proposées par les entreprises. Intégrer ou quitter une entreprise se fera demain plus qu’aujourd’hui sur un fondement culturel. ”

Je trouve une première démonstration de cette prédiction dans un billet de Techcrunch au sujet de la guerre (des talents ?) entre Google vs Microsoft et Yahoo :

“La récente acquisition de YouTube par Google est l’un des épisodes parmi d’autres qui amènent beaucoup de gens à se demander si Microsoft et Yahoo peuvent encore tenir tête à Google. Google bénéficie pour le moment d’une bonne image – les sociétés préfèrent être acquises par eux (News Corp avait envoyé une lettre à Youtube qui n’a jamais trouvé de réponse) et les gens préfèrent travailler pour eux (Google a récemment débauché de CTO de Yahoo Inde)”

Un nouveau livre vient de sortir aux éditions MM2 : “Révolution du management : Modèle Google” de Bernard Girard

Voici la présentation de l’éditeur qui explique indirectement pourquoi beaucoup de gens préfèrent Google : “Depuis 1998, Google innove avec succès au niveau technologique, ce qui est bien connu, mais également dans ses pratiques de management, ce qui l’est beaucoup moins. Ce livre dévoile, en première mondiale, ces nouvelles méthodes de management du 21ème siècle qui révolutionnent aussi bien le marketing que les ressources humaines, l’organisation comme la technologie.”

Est-ce que Google est l’entreprise intelligente qui valorise le potentiel et l’intelligence de tous ? Google est-elle une entreprise innovante aussi bien socialement que technologiquement ?

The MIT Center for Collective Intelligence

logo MIT Center for collective intelligence

The MIT Center for Collective Intelligence” a été lancé officiellement le 13 octobre 2006 au sein du MIT (Massachusetts Institute of Technology).

Voici la présentation du centre (http://cci.mit.edu/index.html) :

While people have talked about collective intelligence for decades, new communication technologies—especially the Internet—now allow huge numbers of people all over the planet to work together in new ways. The recent successes of systems like Google and Wikipedia suggest that the time is now ripe for many more such systems, and the goal of the MIT Center for Collective Intelligence is to understand how to take advantage of these possibilities.
Our basic research question is: How can people and computers be connected so that—collectively—they act more intelligently than any individuals, groups, or computers have ever done before?
With its combination of expertise in computer science, brain sciences, and management, MIT is uniquely suited to address this question. We hope this work will lead to new scientific understanding in a variety of disciplines and practical advances in many areas of business and society.

Un de leur premier projet sera l’écriture collaborative d’un livre “We Are Smarter Than Me” (http://www.wearesmarter.org/) qui sera publié par Pearson Publishing.

On peut lire sur le site du livre : “The central premise of We Are Smarter Than Me is that large groups of people (“We”) can, and should, take responsibility for traditional business functions that are currently performed by companies, industries and experts (“Me”). […] A few books have recently been written on this topic, but they all fail to confront one central paradox. While they extol the power of communities, they were each written by only one person. We’re putting this paradox to the test by inviting hundreds of thousands of authors to contribute to this “network book” using today’s technologies.”
Sur le site, on peut donc devenir membre de la communauté des rédacteurs et participer au projet avec divers outils collaboratifs.

Le lancement de ce centre par une des plus prestigieuses universités américaines est une très bonne nouvelle pour les ambassadeurs de l’intelligence collective. Bien que leur approche, leur discours, l’origine des contributeurs soient très universitaire, cela va ouvrir de nouvelles perspectives pour le management de l’intelligence collective dans les entreprises. A ce jour, il n’existait que la Chaire de recherche du Canada sur l’intelligence collective à l’université d’Ottawa. Nous avons maintenant 2 centres de recherche importants en Amérique du Nord qui deviendra donc probablement bientôt leader dans ce domaine.

Quand peut-on espérer une prise de conscience dans d’autres pays et en France en particulier ? 10 ans ? Plus ?