4 niveaux de complexité… pour 4 modes de management

“Nous ne pouvons espérer résoudre un problème complexe au niveau de conscience où il a été créé.” Albert Einstein

Une petite citation pour introduire une excellente présentation powerpoint conçue par Grisvert. Il s’agit d’une société de conseil québécoise spécialisée dans le design et l’animation de processus de collaboration.

Voir cette présentation sur SlideShare

Ce que j’en retiens :

J’apprécie le lien entre l’intelligence collective et les 4 domaines de la complexité :

– Le simple : suivre les instructions pour réaliser une tâche.

– Le compliqué : faire appel à des experts ou faire de la gestion de projet pour trouver une solution rationnelle.

– Le complexe : les  experts ne peuvent pas prévoir l’évolution d’un système. La planification et les méthodes de résolution de problèmes ne fonctionnent pas.

– Le chaotique : Le système est instable et imprévisible. Les gens ne s’entendent pas sur ce qu’il faut faire et comment le faire.

Du simple au compliqué, le management classique suffit :

– Le commandement : le chef décide, les collaborateurs exécutent.

– La persuasion : le chef explique pourquoi il a raison et surtout pourquoi ceux qui pensent que sa décision est mauvaise se trompent.

Mais du complexe au chaotique, il faut manager l’intelligence collective :

– La consultation : le chef consulte pour avoir des avis et des idées nouvelles.

– La collaboration : le chef et son équipe co-construisent ensemble la ou les décisions possibles pour résoudre le problème. Cela n’empêche pas ensuite le chef de décider seul.

Grisvert propose 2 outils sur la dimension consultation et collaboration : le Forum ouvert et le World Café qui permettent d’animer des groupes de 20 à plus de 1000 personnes.

Pour terminer, deux citations trouvées sur leur site :

“Je crois que le moment est venu de penser à nos organisations et à nos sociétés comme des communautés de coopération. Ainsi, le leadership ne disparaît pas. Il reprend sa place et nous reprenons la nôtre.” Henry Mintzberg

“Un bon manager agit sans arrêt et réfléchit sans arrêt. Il réfléchit sur ses actions et il agit à partir de ses réflexions. C’est comme ça que, peu à peu, on apprend sa voie vers une vision de l’avenir de l’organisation.” Henry Mintzberg

A méditer … et plus si affinités 😉