Education 2.0

Est-ce qu’apprendre par cœur est une perte de temps ? J’en suis profondément convaincu depuis le premier jour où on m’a demandé d’apprendre un texte par coeur. Je l’avais oublié le lendemain, mais je me souvenais de l’existence de ce texte, de ce qu’il fallait en retenir et je savais où le retrouver.

Il me semble donc beaucoup plus important de réfléchir sur un texte, comprendre le sens général, les enjeux, les enseignements et savoir où le trouver.

L’un des objectifs de l’éducation devrait être de nous apprendre à réfléchir plutôt que de nous obliger à mémoriser des connaissances qui sont maintenant accessibles en quelques clics.

Cette question est posée dans un excellent billet de ReadWriteWeb France que je vous invite à lire :

Education 2.0 : apprendre par cœur est-il une perte de temps ?

Il y a bien sûr des choses qu’il faut savoir par coeur, mais qu’on retient sans effort dans l’action, la mise en pratique, l’usage comme par exemple des formules mathématiques ou le code de la route !

Author: Olivier Zara

www.olivier-zara.com

3 thoughts on “Education 2.0”

  1. C’est la différence entre une tête bien faite et une tête bien pleine. Et l’école est sensée nous apprendre à avoir une tête bien faite.
    Cependant si l’on apprend par coeur, ce n’est pas sans raison. C’est aussi pour faire travailler ce muscle mou et parfois fainéant qu’est notre cerveau. C’est nécessaire.

  2. Bien sûr qu’il vaut mieux, en général, raisonner et comprendre que mémoriser. Mais il y a des exceptions.

    Prenons les tables de multiplication, par exemple. Si on les apprend par coeur, ce n’est pas pour faire le perroquet. C’est pour avoir un accès immédiat et facile à des connaissances essentielles et d’usage très courant.

    En éducation comme ailleurs, ce n’est pas tout l’un ou tout l’autre. Un peu comme le va-et-vient entre connaissances et compétences. Savoir apprendre, c’est bien, mais apprendre des savoirs, c’est important aussi, pour comprendre le monde où l’on vit.

    Il y a des notions complémentaires dans tous les domaines d’apprentissage. L’important, c’est de trouver le bon équilibre, selon chaque matière, entre les divers moyens d’apprendre. Il n’y a pas de mur à mur.

  3. Si apprendre par coeur est parfois, ou souvent, necessaire, on reste sur l’impression du perroquet. Je considere, plutot, que la memorisation est de loin plus facilitee quand l’information est comprise, parce qu’elle s’associe plus facilement avec ce que l’on sait deja, avec ce que l’on a deja accepte, meme si le nouveau savoir nos remet en question. N’est-ce pas l’evolution de notre pensee?

Leave a Reply