Mieux vaut 1% d’intelligence collective que rien du tout !

Alban Martin nous propose un billet excellent sur ReadWriteWeb France : “La règle des 1% s’applique aussi au politique !

Je vous conseille de lire l’article en entier, tout est intéressant ! Voici les extraits que je retiens :

“Nous découvrions, notamment via le Guardian Unlimited Technology et son article pédagogique intitulé « What is the 1% rule ?», que la plupart des plateformes communautaires en ligne tournent grâce à un cœur de communauté composé d’environ 1% de membres actifs par rapport à l’ensemble des membres ou des visiteurs, 10% de commentateurs ou remixeurs, et 89% de simples spectateurs passifs.”

“Peut-on voir aussi un lien avec les 1% de français environ qui sont membres d’un parti politique (pour info les adhérents PS + UMP font déjà un total de 450 000 adhérents), ces derniers définissant le choix des représentants imposé à 99% de la population avant le vote au suffrage « universel »?”

“Conscient que ni la démocratie représentative, ni les plateformes de participation sur internet ne sont capables de dépasser l’engouement d’une minorité proche de 1% du total des citoyens concernés, n’aurait-on pas intérêt à accorder les deux méthodes, plutôt qu’à les opposer sans cesse ?”

Conclusion, c’est vraiment un excellent article, très éclai­rant et qui me redonne un peu d’espoir. Cependant, l’intelligence col­lec­tive est un non sens cultu­rel pour la majo­rité des élus qui fonc­tionnent encore en mode féo­dal tout comme beau­coup de dirigeants.

L’intelligence col­lec­tive est un outil du déve­lop­pe­ment durable qui fait sur­tout sens pour les “créa­tifs cultu­rels” et, à ma connais­sance, ils ne sont pas majo­ri­taires dans le monde. Si on reste dans un cadre démo­cra­tique (la volonté majo­ri­taire du peuple), je vois mal les prin­cipes actuels de fonc­tion­ne­ment du poli­tique dis­pa­raîtrent à court terme avec ou sans 1%.

Cela dit, peut-être que si on explique aux élus que mobiliser l’intelligence col­lec­tive consiste seulement à mobi­li­ser l’intelligence de 1% du col­lec­tif, cela aidera à amor­cer le pro­ces­sus d’une par­ti­ci­pa­tion du 1% de citoyens actifs. Il fau­drait peut-être qu’on explique aussi cela aux diri­geants d’entreprise ?

Un grand merci à Alban Martin pour son article qui ouvre des perspectives intéressantes pour le développement de l’intelligence collective.

Consultant R&D en Intelligence Collective

Si cela vous intéresse, voici une offre d’emploi publiée sur Studyrama :

Poste : Consultant R&D en Intelligence Collective

pour le groupe EDF

http://www.studyrama.com/offre-emploi.php?id_offre=9045

N’hésitez pas à me signaler ce type d’offre d’emploi. Je me ferai un plaisir de les relayer sur ce blog.

Des volontaires pour relire mon prochain livre ?

Dans le cadre de la publication de mon 4ème livre à paraître en décembre 2009 ou janvier 2010, je suis à la recherche de relecteurs.

Le titre de mon prochain livre est confidentiel mais on pourrait résumer le contenu du livre ainsi : “Mieux vous connaître pour mieux vous connecter”. Vous l’aurez compris, le coeur de l’ouvrage est la connaissance de soi dans le cadre de rencontres.

Voici ce que je vous offre pour vous remercier de participer à la relecture :

– Votre nom, fonction, organisation et lien web sur la page remerciements du livre et sur mon blog. Exemple pour mon dernier livre :

http://www.reputation.axiopole.info/2009/03/05/reussir-sa-carriere-grace-au-personal-branding/

Si vous souhaitez rester invisible, c’est bien sûr possible. Je vous demanderai de toute façon un accord écrit avant de publier votre nom.

– Si vous avez apprécié le livre et que vous avez envie de faire une recommandation de lecture : votre nom, fonction, organisation et lien web sur la page témoignages du livre. Exemple :

http://www.reputation.axiopole.info/temoignages/

La relecture est terminée depuis le 9 janvier 2010 mais je suis toujours preneur de feed-back et prêt à vous rajouter sur la liste des relecteurs et recommandations de lecture. Contactez moi si cela vous intéresse !