Rentrée scolaire sous le signe du choc des cultures…

Bernard Le Clech est un ami, ancien collègue, fondateur de Proxiplace et auteur du livre “Travailler dans un contexte multiculturel”. J’avais parlé de lui dans un billet :

La culture de l’intelligence collective se construit à l’école

Aujourd’hui, il complète ce billet avec un témoignage étonnant que je vous livre en l’état :

“C’est la rentrée scolaire en France et comme chaque année les professeurs des écoles invitent les parents dans leur classe pour leur faire un petit topo sur le programme et les conditions de réussite des élèves dans leur classe. Et voici la scène que ma femme m’a rapporté (malheureusement, je n’y étais pas !). La classe est structurée en petits groupes et les enfants de CM2 (dernière classe à l’école primaire en France) sont réunis par 4. Les tables sont disposées de telle sorte que les enfants puissent communiquer entre eux et s’entraider quitte à parfois tourner le dos à la maîtresse et au tableau. Cette disposition des tables à provoquer une levée de bouclier de la part de la grande majorité des parents : disposition anti-pédagogique et anti ergonomique selon eux car les enfants tournent le dos à la maitresse. De leur point de vue, le fait que les enfants puissent travailler en groupe ne présente aucun intérêt, ce qui compte c’est qu’ils puissent bénéficier de l’enseignement de la maitresse en buvant ses paroles et en lisant ce qu’elle écrit au tableau. Heureusement, parmi les parents, il y avait un papa de nationalité danoise. Il a simplement dit qu’il avait au contraire trouvé très convivial cette disposition des tables en rentrant dans la classe. Une maman médecin est aussi venue au secours de la maitresse pour dire que l’ergonomie est de toute façon problématique car les enfants se tiennent en général très mal en classe, qu’ils aient à tourner la tête ou pas pour voir le tableau. J’aurais aimé être là pour ajouter que les entreprises dépensent des sommes d’argent colossales pour éduquer les salariés français au travail en groupe et à la coopération avec des résultats mitigés car il s’agit d’une rééducation lourde et douloureuse. Pour une maitresse qui j’espère tiendra le coup, combien cèdent devant ce conservatisme et cet aveuglement des parents !!!”

Merci Bernard pour ce témoignage. Au niveau mondial, les scandinaves sont parmi les plus avancés dans les démarches d’intelligence collective alors je ne suis pas surpris de voir un Danois dans la boucle 😉

Author: Olivier Zara

www.olivier-zara.com

3 thoughts on “Rentrée scolaire sous le signe du choc des cultures…”

  1. Dire que j’aurais rale si ça avait été l’inverse ! Pas étonnant que les écoles alternatives prennent de l’ampleur… car alors les parents sont tous en phases !
    L’école est-elle une institution qui ne peut plus remplit plus son rôle ?

  2. Décidément, je ne devrais pas écrire depuis mon téléphone, ça éviterait quelques fautes…

    Sinon ma dernière phrase faisait référence à /Une société sans école/ de Ivan Illich. Réflexion intéressante sur le rôle des institutions et comment elles finissent par produire l’effet inverse de ce pourquoi elles ont été créés !

    Cela rejoint une autre réflexion /Is Montessori The Origin Of Google & Amazon?/ à propos du lien entre éducation, réussite et mode d’apprentissage.
    http://www.forbes.com/sites/stevedenning/2011/08/02/is-montessori-the-origin-of-google-amazon/
    http://www.framablog.org/index.php/post/2011/09/03/montessori-logiciel-libre


    Bonne lecture,
    Loïc

Leave a Reply