La pensée paradoxale au service de l’agilité !

4-pensees

La mise en œuvre dans la durée des 4 compétences du management de l’intelligence collective et du management paradoxal permet de développer des nouveaux modes de pensée qui sont nécessaires pour mieux gérer la complexité.

On connaissait déjà la pensée holistique (voir le tout), la pensée systémique (comprendre, mesurer, anticiper les interactions entre les éléments d’une situation) et la pensée latérale (créativité, innovation,… selon l’expression d’Edward de Bono).

On doit aujourd’hui s’intéresser à la pensée paradoxale. Il s’agit d’appréhender et d’articuler des logiques antagonistes. C’est un mode de pensée inhabituel dans la plupart des entreprises mais c’est incontournable parce que c’est une condition pour être agile dans un monde complexe.

Ce mode de pensée sera plus facile à développer dans certaines cultures comme la culture asiatique. Par exemple, les Chinois n’ont pas peur de décrire leur économie comme une économie socialiste de marché, c’est-à-dire à la fois communiste et capitaliste. Dans de nombreux pays, nous voyons les choses d’une manière plus binaire. C’est blanc ou c’est noir.

L’objectif de la pensée paradoxale n’est pas de mélanger le blanc et le noir pour faire du gris… mou, insipide et inodore. Le but est de faire co-exister, d’articuler, de tirer parti du blanc et du noir en fonction de la situation.

Le management paradoxal n’est d’ailleurs rien d’autres qu’une nouvelle forme du leadership situationnel appliqué à la gestion de la complexité tandis que le leadership situationnel actuel traite des situations compliquées au quotidien.

Si vous découvrez pour la première fois le terme “management paradoxal”, regardez cette présentation.

Voici une présentation pour illustrer :

Bien sûr, si vous n’aimez pas ces 4 modes de pensée ou si vous pensez que votre organisation “n’est pas prête”, il vous reste la pensée balistique qui consiste à mobiliser son intelligence reptilienne pour tirer sur toutes les idées différentes des vôtres !

Un peu de mathématique social pour finir avec la définition de la pensée complexe appliquée au monde de l’entreprise :

Pensée complexe = pensée holistique + pensée systémique + pensée latérale + pensée paradoxale

Qu’en pensez-vous ?

Pour aller plus loin si vous êtes gourmand, un billet sur les 4 dimensions de l’agilité : http://www.blog.axiopole.info/2014/03/22/4-dimensions-agilite-entreprise/

Author: Olivier Zara

www.olivier-zara.com

4 thoughts on “La pensée paradoxale au service de l’agilité !”

Leave a Reply